fbpx

Le Comptoir Inari, spécialiste en saké japonais haut de gamme

À la suite de mon obtention du certificat de saké sommelier, j’ai décidé de créer en décembre 2019 Le Comptoir Inari, une boutique en ligne et événementielle, avec pour vocation de proposer du saké japonais d’exception et haut de gamme.

 

C’est quoi Le Comptoir Inari ?

Mon histoire

Depuis ma plus tendre enfance, je suis passionné par le Japon et en vieillissant cette passion s’est tout doucement transformée en amour, que ça soit pour l’histoire du Japon ou pour sa gastronomie ; toute leur culture me fascine.

En parallèle, l’idée d’entreprendre est ancrée dans mon sang depuis longtemps. J’ai souhaité allier plusieurs de mes passions : le Japon, l’alcool et la gastronomie. J’ai fini par découvrir le saké japonais. J’ai alors commencé à beaucoup en consommer puis, à m’instruire autour de cette boisson, avant de passer une certification pour être saké sommelier en France délivré par Sake Sommelier Association.

 

Pourquoi « Le Comptoir Inari » ?

Ce nom n’est pas un hasard. L’alcool n’est pas à mes yeux pas néfaste, mais au contraire un élément qui peut rapprocher les gens et qui incite au partage. « Comptoir » est à mes yeux un mot qui apporte donc une notion de partage, de convivialité et de sympathie. Après tout, on ne consomme pas de l’alcool pour se prendre la tête… mais au contraire pour vivre une expérience orientée sur le partage et la convivialité !

« Inari » est un dieu japonais dans la religion « Shintoïste ». Ce dieu est protecteur de la riziculture et du commerce. Idéal donc pour parler du saké japonais ! Souvent représenté par un renard, vous pourrez retrouver certains sanctuaires Inari au Japon, mais le plus connu reste celui de Kyoto : Fushimi Inari.

 

Qu’est ce que différencie Le Comptoir Inari des autres spécialistes du saké ?

En créant Le Comptoir Inari, j’ai cherché à rendre le saké japonais plus facile d’accès dans sa compréhension et ses accords mets. Le but étant que cette boisson alcoolisée soit comprise par le plus grand nombre de personnes, amateurs ou non d’alcool ou de saké.

Une de mes récentes démarches pour faire découvrir ce produit a été, la SakeBox : une box japonaise orientée sur le saké japonais. Une offre unique en France.

En plus d’avoir vouloir répandre le saint saké en France, j’ai aussi pour ambition de ne proposer que du très bon saké japonais. Cela passe donc par une gamme de saké japonais haut de gamme.

Une grande partie de la gamme de sakés disponibles sur la boutique sont des sakés japonais importés exclusivement pour Le Comptoir Inari. La plupart des sakés japonais dans la boutique du Comptoir Inari seront donc introuvables ailleurs en France.

 

Pourquoi opter pour du saké haut de gamme ?

D’abord, il faut rappeler que comme dans tous les alcools, le saké japonais possède un grand nombre de catégories. Pour les japonais, on peut parler de saké japonais « premium » à partir de la catégorie des « Honjozo », c’est-à-dire, du saké élaboré avec du riz avec un taux de polissage minimal requis, dans lequel on ajoute aussi de l’alcool.

Au Japon, il existe toutefois une catégorie encore plus prestigieuse qui est le « Junmai ». Ce type de saké représente moins de 15% de la production de saké japonais. Le « Junmai » est un saké qui a été élaboré qu’à partir de riz japonais, on ne vient donc pas rajouter d’alcool. Par défaut, ça veut aussi dire que sa production plus chère, car la matière première qu’est le riz est plus onéreuse que l’alcool qu’on ajoute quand on élabore un « Honjozo ».

En continuant sur une certaine logique japonaise, plus un saké est poli (ici je parle bien sûr du riz), plus il est considéré comme haut de gamme. Donc par ordre de taux de polissage croissant, on retrouvera le saké japonais « Junmai » « Ginjo » et le saké japonais « Junmai » « Daiginjo ». Ces types de saké japonais sont considérées comme les plus prestigieux par les japonais, mais qu’en est-il réellement ?

Pour ma part, un saké japonais haut de gamme se doit d’être de qualité « Junmai ». En revanche le taux de polissage n’est pas un critère pour ma sélection de saké. Effectivement, il est plus onéreux de faire un polissage plus fin du riz…ce qui justifie le prix élevé d’un « Junmai » « Daiginjo » en général.

Il existe une multitude de catégories autres que celles présentées plus haut, qui ont aussi un intérêt gustatif et qui caractériseront la qualité d’un saké japonais. Donc je ne me limite pas aux critères japonais pour vous proposer une sélection de saké haut de gamme.

Mais finalement pourquoi s’orienter vers du haut de gamme ? Tout comme dans le vin ou le whisky par exemple, le haut de gamme se caractérise par des qualités gustatives qui se démarquent des autres bouteilles. Je ne propose que du « Junmai » car je trouve le travail des brasseurs plus prestigieux et respectable. Il est plus difficile pour les brasseurs d’obtenir le résultat recherché en ne faisant du saké japonais qu’avec du riz.

En effet, une des raisons qui pousse les brasseurs à faire du saké avec de l’alcool ajouté est qu’il est plus facile d’ajuster l’arôme et le goût en rajoutant un alcool bien spécifique. Ce qui rend finalement le travail du brasseur moins légitime.

Je ne propose donc que du saké japonais issu de petites et modestes brasseries traditionnelles. Derrière les bouteilles que je propose, réside un vrai savoir-faire historique et transmis de génération en génération.

 

Qu’est ce qui peut différencier les sakés japonais ?

Le saké japonais est alcool complexe à comprendre. Il existe une multitude de sakés japonais différents et il est très difficile de s’y repérer quand on est néophyte. D’autant plus que la barrière de la langue est aussi là.

D’abord ce qui peut différencier un saké d’un autre est sa provenance et sa matière première. Un saké de la préfecture de Niigata sera par défaut différent d’un saké de la préfecture de Tottori par exemple. Cela s’explique notamment par la matière première qui est différente que ça soit l’eau, le riz, la levure ou encore le « Koji-Kin » utilisée dans la production du saké japonais.

Ensuite, la façon dont le saké est produit va beaucoup influencer son goût et ses arômes. Donc c’est là où le savoir-faire du brasseur rentre en jeu. Comme vu plus haut, il existe d’abord des catégories pour caractériser le caractère premium ou non du saké japonais, que ça soit lié à l’ajout d’alcool ou le taux de polissage du riz. Ensuite, il existe des catégories cumulables qui changeront drastiquement le goût ainsi que la manière dont on va consommer le saké japonais. On va donc d’abord retrouver les sakés pasteurisés et les sakés non pasteurisés, puis des sakés non dilués qui seront plus fort en alcool, ou encore des sakés non filtrés… Mais un saké peut être quasiment toutes ces catégories à la fois. D’autant plus que certains sakés sont vieillis avant leur commercialisation.

 

Le choix de son saké haut de gamme

Le saké japonais est une boisson alcoolisée mal connue en France. Celle-ci possède une bonne vingtaine de catégories en plus des catégories vu plus haut. En plus de ces grandes catégories, il existe une multitude de saveurs et d’arômes possibles avec le saké japonais, 2 fois plus dans le vin. Et il est possible, voire conseillé de consommer certains sakés japonais à différentes températures de dégustation, allant du froid à chauffé (40°-55°).

Il est donc difficile de savoir lequel choisir. Toujours dans une démarche de rendre le saké plus accessible et plus facile dans sa compréhension, au Comptoir Inari, on vous propose de le découvrir sous différents aspects. Vous pourrez donc découvrir et choisir le saké japonais qui vous correspond le plus, en accord avec vos mets. Il est donc aisé sur notre boutique de trouver le saké japonais qui s’accordera le mieux avec votre plat !

Vous pourrez aussi choisir votre saké en fonction de vos préférences de consommation. Il est possible d’étoffer votre recherche sur le site en fonction de la température de dégustation ou encore du type de saké que vous souhaitez.

La gamme du Comptoir Inari est une gamme courte mais variée en saveurs et manière de la déguster. Vous pourrez donc retrouver des sakés japonais haut de gamme plus ou moins ronds, aromatiques, ou encore avec des notes allantes du soja à des notes fruitées.

 

Le Club Inari, une façon moins onéreuse d’avoir du saké haut de gamme

Je suis conscient que du saké haut de gamme est difficile d’accès d’un point de vue tarifaire. Effectivement il est difficile de trouver du saké japonais haut de gamme en dessous de 30€ en France. C’est notamment explicable par l’import et le prix déjà élevé du saké au Japon. Si on devait comparer à valeur identique, le saké japonais et le vin français, le saké serait quoi qu’il arrive plus cher. Car sa production est plus difficile et plus onéreuse, dès le départ.

Dans le but et l’ambition de démocratiser le saké en France, j’ai souhaité vous permettre d’avoir accès à des sakés japonais Hauts de gamme en restant raisonnable sur les tarifs.

J’ai alors créé début en 2021, une nouvelle offre, unique en France. Cette nouvelle offre « Club Inari » a été conçue vous permettre d’accéder à toute ma gamme de sakés hauts de gamme, pour un prix mensuel ou trimestriel fixe. Donc en devenant membre de ce club, vous pourrez tester différents sakés de la boutique du Comptoir Inari et avoir accès à des sakés plus onéreux que votre abonnement.

 

Les dégustations du Comptoir Inari, l’occasion de s’initier au saké

Vous aurez compris, je cherche à démocratiser un maximum le saké japonais en France. Et quoi de mieux que de vous faire découvrir cette boisson emblématique du Japon, que des ateliers de dégustation ?

Même si la crise ne nous le permet plus trop, j’ai à cœur de faire la rencontre de mes clients et j’apprécie particulièrement partager mon expérience avec vous, lors d’événements et de moments centrés sur le saké et orientés sur la bienveillance et la convivialité.

Outre les événements publics comme la Japan Expo par exemple, vous pourrez consommer et en apprendre davantage sur le saké japonais grâce à mes ateliers de dégustation. Pour pouvoir participer aux initiations de saké japonais, il vous faut par contre résider dans le département des Bouches-du-Rhône.

Je propose différentes formules et possibilités d’initiations de saké japonais, en fonction de vos envies.

Il est donc possible de s’initier au saké japonais en restant chez soit en petit comité. Je me déplace et vous fais découvrir le saké japonais en vous expliquant son histoire, sa culture ou encore la manière dont le saké est produit. Bien sûr en plus de mes explications, il vous sera possible de déguster certaines de mes bouteilles.

En plus de cette initiation, je travaille en partenariat avec une maître sushis qui aura le plaisir de venir élaborer ses créations à votre domicile directement. Une excellente manière de passer une bonne soirée lors d’une expérience inoubliable à l’ambiance chaleureuse et très conviviale.

Enfin si vous souhaitez faire partager une expérience à votre groupe d’amis ou votre famille, il est possible à partir de 10 personnes de faire le jeu de dégustation à votre domicile. Celui-ci consiste lors d’une ambiance amusante et ludique, à vous faire profiter des saveurs du saké japonais lors d’une dégustation à l’aveugle, accompagnée d’un jeu et de plusieurs explications.

Rue japonaise - A la découverte du saké japonais

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Derniers articles :

Le Vin & Le Japon

Si quand on parle de Japon on pense principalement au saké japonais dit « nihonshu », ou encore au whisky japonais qui a une excellente notoriété aujourd’hui ; on ne s’imagine pas que

Comprendre le saké japonais

Je sais qu’il n’est jamais facile d’appréhender et de comprendre une boisson dont les termes sont majoritairement dans une langue étrangère. Comme le saké est monde complexe et mystérieux avec

saké japonais et umami

Saké japonais et umami

Dans le domaine de la gastronomie et des accords mets-saké, on entend de plus en plus parler de « Umami ». Mais finalement à quoi correspond ce terme et en quoi il

Cuisine au saké

Cuisiner avec du saké

Si le saké constitue une excellente boisson à déguster avec un bon repas, ou seul, il peut aussi s’employer pour concocter différents plats, avec ou sans cuisson. Attention, ne pas

fr_FR