Pour Noël, offrez le pack "Le saké c'est bon" de 2 bouteilles

Pour tout achat, obtenez une chance de recevoir pour Noël un carton de 24 Bières Asahi !

Découvrez notre nouvelle Inari Box !

Les Alcools Japonais

Sur Le Comptoir Inari, on parle régulièrement de saké japonais. Mais ce n’est pas l’unique alcool que nous pouvons trouver au Japon. D’ailleurs ce n’est très clairement pas l’alcool le plus consommé au Japon.

Dans cet article, je vais vous présenter les différents alcools que le Japon fabrique. Je suis persuadé que vous ne les connaissez pas tous ! Si je peux vous donner un conseil… testez les ! Les Japonais sont des maîtres quand il s’agît de concevoir des alcools avec des saveurs et des arômes qui sortent du lot.

Le Saké Japonais

Je ne le présente plus, le saké japonais étant le produit phare de la boutique. Je vais juste vous rappeler certaines choses sur cette boisson.

D’abord, le saké japonais a plusieurs noms en Japonais, commençant par le plus connu qu’est le « Nihonshu » et le nom réglementaire du bureau des taxes qu’est le « Seishu ».

Le saké japonais n’est pas un alcool fort, ni un alcool distillé. C’est un alcool issu de la fermentation de riz. Cette boisson alcoolisée se consomme majoritairement de l’apéritif au dessert. Ce n’est donc pas fait pour digérer votre repas.

 

 

 

La Bière Japonaise

La bière… C’est sans aucun doute l’alcool le plus consommé par les Japonais. En France nous connaissons majoritairement les grandes marques de bières tels que Asahi, Sapporo, Kirin par exemple. Mais il existe bien d’autres brasseries à bière japonaise. Et des variétés bières japonaises il existe à toutes les sauces. En effet, les Japonais sont toujours friands de goûts exotiques qui peuvent parfois nous paraître étrange.

Au Japon, il est fréquent que vous entendiez dans des restaurants ou des bars, « Izakaya » le terme « nama biru », qui signifie bière pression. « Nama » qui signifiera pour les sakés japonais, les non pasteurisés.

 

 

 

Le Whisky Japonais

Quand on parle d’alcool japonais, on se met très rapidement à penser au Whisky Japonais avant même de penser au saké japonais.

Le Whisky Nippon est un alcool relativement récent. C’est en 1850, que les Américains ont commencé à importer au Japon le Whisky. Friand et cette boisson alcoolisée, les Japonais se sont alors mis à produire leur propre Whisky, tout en y apportant leur savoir-faire et leur tradition.

Et pourtant le Whisky Japonais n’a pas toujours était si japonais que ça. Jusqu’à cette année 2021, il faut savoir que tous les Whisky qui rentraient sur le territoire japonais et qui ressortaient marqués japonais, étaient considérés comme des Whisky Japonais. Aujourd’hui, c’est donc une nouvelle aire pour Whisky Japonais qui démarre. En effet, certaines grandes distilleries vont devoir revoir leur façon de produire et surtout produire de façon locale. C’est donc aussi l’opportunité pour des aventuriers de se lancer dans de nouvelles distilleries à Whisky.

J’ai hâte de découvrir les Whisky Japonais des nouvelles distilleries japonaises.

 

Le Shochu

Moins connu encore que le saké japonais, le « Shochu » est l’alcool distillé signature des japonais. Souvent distillés dans les brasseries de saké japonais pendant la période où le saké japonais n’est pas produit. Le « Shochu » est un alcool issu de la distillation de riz ou de patate douce. Tout comme le saké japonais, cet alcool va posséder une grande palette de saveurs en fonction de la distillerie, des ingrédients et du vieillissement.

Cet alcool tourne en moyenne entre 20 et 40° d’alcool. Au Japon il est possible de le déguster sous différentes manières. La première étant brut avec ou sans glaçons. La deuxième plus commune est de le diluer avec l’eau chaude ou de l’eau gazeuse. Une expérience plutôt originale et agréable.

 

 

 

Le Gin Japonais

Il est vrai qu’on commence à se dire qu’il y a quand même pas mal d’alcools au Japon. Le Gin est souvent en arrière-plan et pourtant n’a rien à envier avec ses compères. C’est assez récent mais les Japonais font du Gin. Et c’est vraiment très bon et tout comme les autres alcools japonais, le gin japonais est un alcool original et exceptionnel.

En effet, les Japonais ont des saveurs qui ne sont pas fréquentes en Europe. On va donc retrouver des gins japonais composés d’ingrédients purement japonais comme les écorces de Yuzu, fleurs de cerisier japonais, poivre sansho ou encore de thé vert.

Il serait dommage de passer à côté de cet alcool qui ne mérite qu’à être goûter.

Le Rhum Japonais

Le Rhum Japonais est surement le spiritueux le moins connu. Et pourtant il ne démérite pas. Le Rhum Japonais est principalement produit dans les îles du sud du Japon. En effet, le climat convient davantage à la production de canne à sucre, ce qui bien sûr, est un élément clé pour produire du Rhum.

L’Umeshu Et Les liqueurs De Fruits

Ah ! Les liqueurs de fruits japonais… J’ai déjà pas mal écris sur l’Umeshu, cette boisson alcoolisée qui fait rêver certains amateurs du Japon en France.

Souvent on ne sait pas ce que l’Umeshu peut vraiment vouloir dire. Il existe 2 façons d’en faire et les producteurs japonais les appellent les deux : « Umeshu ».La vérité c’est que pour créer un Umeshu, soit on prend du Shochu, soit on prend du Nihonshu. L’un est un alcool distillé et l’autre est un alcool de fermentation. Même si les 2 peuvent atteindre des degrés d’alcool très proche, la manière et la capacité gustative sont différentes. Celui à base de Shochu est exclusivement destiné à être bu pendant l’apéritif, tandis que celui à base de saké japonais pourra se consommer à différents moments d’un repas que ça soit à l’apéritif, avec un plat sucré salé par exemple, ou en dessert…

Vous l’aurez compris, j’ai une grande préférence pour l’umeshu fait à partir de saké japonais.

Pour ce qui est des alcools à base de fruits japonais, il en existe une certaine variété : Ume, Yuzu, Sakura, Tomate…

Les Règles & Coutumes Au Japon

Au Japon, il est très mal vu de se servir de l’alcool tout seul, dans son propre verre. Bien sûr, si vous comptez boire tout seul dans votre coin, cette règle sera difficilement applicable.

Il est coutume de servir ou de se faire servir. Et tout comme pour le travail au Japon, si vous consommez de l’alcool avec des membres de votre hiérarchie, il est de mise que vous remplissiez le verre de vos supérieurs.

Allez pour terminer sur une note plutôt amusante, ou malaisante… Saviez-vous qu’au Japon, nous ne trinquons pas de la même manière qu’en France ? En effet, il est bien mieux vu de dire « Kanpai » en levant son verre que de dire « TchinTchin » à la Française… Non ce n’est pas parce que c’est raciste. C’est juste qu’en Japonais « Tchin Tchin » est un mot qui fait référence aux parties génitales des garçons.

J’espère que maintenant vous connaissez un peu mieux les alcools japonais, et que vous aurez la curiosité de les découvrir !

Sur ce… je vous dis Kanpai !

Alcool japonais

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Derniers articles :

vin japon

Le Vin & Le Japon

Si quand on parle de Japon on pense principalement au saké japonais dit « nihonshu », ou encore au whisky japonais qui a une excellente notoriété aujourd’hui ;

Comprendre le saké japonais

Je sais qu’il n’est jamais facile d’appréhender et de comprendre une boisson dont les termes sont majoritairement dans une langue étrangère. Comme le saké est

saké japonais et umami

Saké japonais et umami

Dans le domaine de la gastronomie et des accords mets-saké, on entend de plus en plus parler de « Umami ». Mais finalement à quoi correspond ce

Cuisine au saké

Cuisiner avec du saké

Si le saké constitue une excellente boisson à déguster avec un bon repas, ou seul, il peut aussi s’employer pour concocter différents plats, avec ou